Enquête auprès des socioprofessionnels – mai 2016

Enquête auprès des socioprofessionnels – mai 2016

Le diagnostic d’image de la Vallée de la Dordogne se poursuit.

En complément d’une étude documentaire, d’un benchmark des vallées françaises, d’ateliers de concertation avec les socioprofessionnels, d’entretiens individuels avec des prescripteurs étrangers (tour-opérateurs) et des socio-professionnels, et d’une étude d’e-réputation, une enquête en ligne a été lancée pour récolter la perception des acteurs touristiques et des clients étrangers de la destination Vallée de la Dordogne.

L’agence Bande à part a élaboré en partenariat avec les partenaires du contrat de destination, deux questionnaires :

  • un questionnaire pro à destination des offices de tourisme, des socioprofessionnels français et étrangers
  • un questionnaire clients pour les clients et prospects étrangers.

L’enquête mise en ligne au cours du mois d’avril invitait les destinataires à répondre à une trentaine de questions portant sur l’image, la notoriété et la réputation de la destination, les composantes du patrimoine touristique, les fondements de la culture touristique, les caractéristiques de l’offre touristique, la concurrence ou encore les atouts et les faiblesses de la destination.

Pour aller plus loin


  • Questionnaire professionnels en français / en anglais
  • Questionnaire clients en anglais
Comité de pilotage – 16 juin 2016

Comité de pilotage – 16 juin 2016

Le jeudi 16 juin 2016 se tenait le premier Comité de pilotage du Contrat de destination Vallée Dordogne Vallée de la Dordogne, dans l’auditorium du Pôle International de la Préhistoire, aux Eyzies-de-Tayac-Sireuil.

Acteurs du tourisme local privés et publics ont été invités à participer à ce temps d’information et d’échanges, animé par Germinal Peiro, Président du Conseil Départemental de la Dordogne et d’Epidor, chef de file du contrat de destination.

Après un rappel des enjeux et objectifs des contrats de destination par les Direccte Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, la cinquantaine de participants a assisté à la présentation de l’avancement des actions programmées en 2016 par les chefs de projets.

1. Restitution des résultats du diagnostic d’image de marque réalisé entre janvier et mai 2016 par l’agence Bande à Part et présentation des pistes de positionnement (Jean Pinard, consultant spécialiste du marketing territorial et touristique et ancien directeur du CRT Auvergne)

Il ressort du diagnostic que la naturalité de la rivière est l’élément identitaire commun à tous les territoires qui composent la Vallée de la Dordogne et le principe fondateur de notre positionnement à l’international. La reconnaissance UNESCO du Bassin de la Dordogne en Réserve de Biosphère apparaît comme un atout véritable de différenciation aujourd’hui sous-exploité.

Le positionnement proposé est « une rivière enchantée qui rend heureux ». Articulé autour de trois dimensions, « bonheur » (destination accessible via des joies simples), « temps retrouvé » (temps choisi, convivialité, temps à partager) et « retour à la nature », ce positionnement est dynamique et laisse place à l’interprétation de chacun.

2. Site internet Vallée de la Dordogne : arborescence et maquette de ce site de séduction grand public en anglais (Christophe Gravier, Directeur du CDT Dordogne.

3. Actions mutualisées sur les réseaux sociaux: community management de la page Facebook en anglais « Welcome to Dordogne Valley », opérations de recrutement de fans et accueils de blogueurs (Dany Blanchet et Clémence Djoudi, Directeur et Responsable marketing de l’aéroport Brive Vallée de la Dordogne.

4. Relations presse (Pierre Lagache, Directeur Lot Tourisme)

Ces présentations ont été complétées par l’intervention de deux socioprofessionnels qui ont pris part au diagnostic d’image : Antoine Deudon, Directeur de développement du Gouffre de Padirac et Gilles Muhlach-Chen, Directeur du Pôle International de la Préhistoire.

Les présentations ont suscité de nombreuses questions et remarques :

  • Un positionnement autour de la rivière vivante et de sa naturalité qui fait sens, qui est porteur et fédérateur
  • Une envie des socioprofessionnels de participer à la démarche de marque mais des attentes concrètes de performance économique en retour
  • Un besoin de se structurer pour être plus performants économiquement et transformer la notoriété en consommation touristique
  • Un renforcement des actions de communication autour du contrat de destination pour multiplier le nombre de partenaires publics et privés relais de la démarche
  • Des outils de captation d’audience qui doivent incarner ce positionnement (site internet, réseaux sociaux)

Le contrat de destination Vallée de la Dordogne est une opportunité pour innover et penser l’organisation touristique différemment. Ce n’est que la début et nous devons être plus offensifs et ambitieux pour maintenir notre place de destination touristique internationale.