Un site pro pour le contrat de destination

Un site pro pour le contrat de destination

Vous pouvez désormais suivre les actualités du contrat et l’état d’avancement des actions menées grâce au « site pro » Contrat de destination Vallée de la Dordogne.

Ce site a deux fonctions :

  • Informer les personnes intéressées par le contrat de ses enjeux, objectifs, partenaires, mode de fonctionnement et actions
    partie grand public
  • Permettre aux partenaires du contrat de suivre en direct l’état d’avancement des actions du contrat à espace partenaires
    partie partenaires
Partie grand public

 

La partie « grand public » est organisée sous formes de rubriques présentant les fondamentaux du contrat :

  • Présentation de la destination Vallée de la Dordogne
    • Périmètre
    • Atouts touristiques
    • Quelques chiffres clés
  • Eléments sur le contrat de destination
    • Outil national pour fédérer les acteurs touristiques
    • Spécificités du contrat de destination « Vallée de la Dordogne »
  • Présentation des partenaires signataires et de la gouvernance
  • Orientations de la stratégie globale du contrat et sa déclinaison en plan d’actions annuel

La rubrique « fil d’actu » informe sur les actions menées collectivement (étude de marque, accueils de blogueurs, dossier de presse, site internet, eductours…), les rendez-vous pris dans le cadre de l’animation du contrat, les grandes réunions (Comité de pilotage, Comité de gouvernance…).

Les dernières actualités sont disponibles dès la page d’accueil.

Dans les « ressources », les internautes auront accès aux documents « cadres » et de communication réalisés dans le cadre du contrat.

Partie partenaires

 

Accessible depuis le site grand public, en bas de la home page, l’espace partenaire est un mini site dans le site. Il donne accès à l’état d’avancement en direct du contrat de destination et aux documents produits (compte-rendu de réunion, documents en cours de réalisation, calendrier de réunion…).

Les rubriques de la partie « partenaires » reprennent les grandes actions du contrat de destination :

  • Animation: recouvre les réunions entre les signataires, la rencontre de nouveaux partenaires potentiels, les relations avec les Direccte et Atout France, les outils d’animation développés…
  • Marque: stratégie de marque et déclinaison dans les actions (diagnostic, ateliers avec les sociopros, gouvernance, code de marque…)
  • Réseaux sociaux: accueils de blogueurs, community management et performances de la page Facebook et du compte Instagram…
  • Site internet en anglais (grand public) : arborescence, sources d’inspiration, contenus…
  • Relations presse: dossier de presse et accueils de journalistes
  • Observatoire : constitution d’une base de données des communes de la Vallée, édition des chiffres clés de la vallée, constitution de nouveaux indicateurs…

Cette partie est en cours de réalisation, mais vous pouvez dès à présent accéder à la home page et à une page témoin, celle sur les réseaux sociaux.

Une première version à faire évoluer

Il s’agit de la première version du site. Ce site n’est pas un outil figé. Il a vocation à évoluer et à s’enrichir pour répondre à vos besoins et à vos questions sur le contrat et les actions menées.

N’hésitez-pas à nous donner votre avis et à nous faire part de manques ou d’améliorations à apporter.

Bonne visite !

illustration avis

Les contrats de destination réunis à Paris !

Les contrats de destination réunis à Paris !

Le 5 juillet 2016 la Vallée de la Dordogne a participé à la journée des contrats de destination organisée par la DGE en partenariat avec les ministères des affaires étrangères et de l’économie.

Cette journée structurée autour de quatre tables rondes thématiques a permis de faire un état des lieux des actions menées par 14 contrats de destination, sur les 20 signés, en termes de : construction et mise en œuvre de la marque, structuration et qualification de l’offre, organisation de la gouvernance, promotion et commercialisation.

Penser la coordination entre les échelons territoriaux, créer des passerelles entre secteurs d’activités et entre thématiques (culture, gastronomie, activités de loisirs…), participer à l’émergence de nouveaux outils pour mieux connaître ses clients et avoir une commercialisation plus efficace sur ses marchés ciblés, travailler la satisfaction client pour augmenter le taux de fidélisation et la réputation de la destination, analyser sa visibilité et sa réputation sur les canaux numériques, créer et animer des réseaux d’ambassadeurs…les échanges ont montré que le défi commun des contrats de destination est de casser les barrières administratives et les codes de la promotion touristique.

 

Atout France et les contrats de destination

 

Lors de cette journée, les interventions de l’état (Ministères, DGE) et d’Atout France ont réaffirmé leur engagement auprès des contrats de destination.

Sur les marchés étrangers, Atout France dispose de compétences et outils qui peuvent servir la promotion des destinations françaises :

    1. Le site france.fr, site de référence pour la promotion de la France et de ses destinations à l’étranger
    2. Soutien en ingénierie et marketing : étude de la notoriété des marques Bordeaux et Val-de-Loire sur les marchés-cibles, études spécifiques en Guyane (investissement foncier touristique, rationalisation des projets de développement touristique)
    3. Promotion : Workshops sur les marchés étrangers et auprès des prescripteurs (TO, presse…), campagnes co-construites avec des contrats (ex : Le Mont-Saint-Michel, Lyon)
    4. Observation : accompagnement pour le choix d’indicateurs et l’évaluation des actions du contrat
Quelques retours des autres contrats de destination

 

  • Le Mont Saint Michel et sa Baie a fait appel à « So Numérique » (agence spécialisée dans la définition de stratégies digitales) pour cartographier sa visibilité numérique et visualiser les interrelations existant entre les sites qui en font la promotion (institutionnels, prestataires et autres).
  • Montagnes du Jura: une gouvernance partagée avec une présidence tournante pour le Comité de pilotage et un vote à la majorité des présents
  • Normandie Impressionniste: des répertoires communs qui donnent une vision exhaustive de l’offre et un même niveau d’information aux professionnels du tourisme
    • un répertoire des sites impressionnistes qui recense 150 communes
    • un répertoire des conférences sur l’impressionnisme
    • un répertoire des droits de reproduction des tableaux
  • La Bourgogne a mis en place une formation des web rédacteurs et « community managers » des structures partenaires pour développer un ton de communication commun.
  • Les Art’S de vivre en Provence a déployé l’outil Flux Vision d’Orange, expérimenté par l’ADT Bouches du Rhône depuis 2013, à l’ensemble de ses 23 partenaires. L’objectif est de mesurer les flux de déplacement sur la destination (qui va où ?) et l’impact des événementiels sur la fréquentation.
  • Voyage dans les Alpes a travaillé avec la CCI Rhône-Alpes pour fournir aux prestataires du massif des fiches pratiques « Comment bien accueillir ma clientèle itinérante », dans un but d’amélioration de la qualité de l’accueil.

 

En résumé
R

Tous les contrats ne sont pas au même niveaux d’avancement. Beaucoup sont le prolongement de dynamiques collectives déjà engagées, voire formalisées (ex : Massif des Vosges et son Comité de promotion du massif créé en 1985).

R

Les problématiques ou intérêts des contrats peuvent diverger.
Quête d’une plus grande notoriété; structuration d’une offre thématisée pour en perfectionner la commercialisation (Normandie Impressionnisme, itinérance pour Voyages dans les Alpes); contrôle de sa notoriété sur le numérique pour en rendre plus efficace la promotion et mieux atteindre les cibles dans un objectif de transformation (Mont-Saint-Michel).

R

La question de la gouvernance est compliquée pour la plupart des contrats, du fait du grand nombre de partenaires. Les organes de gouvernance sont sensiblement les mêmes (Comité de pilotage, Comité technique, groupes de travails thématiques). Tous n’ont pas un même mode de financement des actions (apports en numéraire avec sans valorisation des ressources humaines et techniques).

R

Un point commun à tous les contrats et le rôle fédérateur de la marque et son importance pour le déploiement d’un discours commun, partagé par les partenaires et relais.

 

Retrouvez l’essentiel de cette journée et les résumés des interventions sur le site de la DGE.

Bilan diagnostic marque Vallée Dordogne

Bilan diagnostic marque Vallée Dordogne

Après 5 mois de diagnostic d’image de la Vallée de La Dordogne, le bilan est disponible.

L’agence spécialisée en marketing territorial touristique Bande à Part, a présenté les résultats lors du premier Comité de pilotage du contrat de destination Vallée de la Dordogne, le 16 juin 2016 au Pôle International de la Préhistoire.

Pour rappel, en plus d’une enquête documentaire, ce diagnostic est constitué de 6 phases :

  1. Un benchmark des vallées et gorges touristiques françaises : vallée du Rhône, de la Loire et du Lot, Gorges de l’Ardèche et du Verdon.
  2. Des entretiens socioprofessionnels et prescripteurs étrangers
  3. Une enquête auprès des offices de tourisme et socioprofessionnels
  4. Des ateliers de rencontre des socioprofessionnels
  5. Une enquête auprès des clients étrangers
  6. Une étude de l’e-réputation de la destination

Les conclusions mettent en avant :

Un diptyque nature/culture

Nature : élément d’identification  Rivière : unité

Culture : élément de différenciation Vallée : diversité

Si la naturalité de la destination est mise en avant comme un élément fédérateur et commun à tous, c’est la culture (et par extension le patrimoine culturel) qui apparaît comme un atout de différenciation.

L’unité culturelle de la Vallée de la Dordogne porte sur sa rivière et sa naturalité. La Dordogne est identifiée comme l’élément fédérateur à partir duquel l’offre touristique et les différents usages ont pu se développer. Cette unité autour d’une rivière naturel, sauvage et propre est notamment portée par la reconnaissance du Bassin de la Dordogne par l’Unesco en Réserve de Biosphère.

Un paradoxe entre image premium de la destination et performances économiques

La Vallée de la Dordogne collectionne les critères de qualité, qu’ils soient environnementaux ou patrimoniaux : reconnaissance UNESCO (Réserve de Biosphère, Sites préhistoriques de la Vallée de la Vézère, Centre ancien de Sarlat), Villes et Pays d’Art et d’Histoire, Grand Site de France Vallée de la Vézère, 17 Plus beaux villages de France, 9 établissements étoilés Michelin.

Malgré une image internationale reconnue et positive, la Vallée de la Dordogne reste soumise aux enjeux habituels des destinations touristiques : une forte touristicité, une clientèle vieillissante, un risque de banalité de l’image autour du triptyque campagne/été/famille.

Nous sommes bons partout mais premiers nulle part.

Un besoin de positionnement et d’organisation

Le potentiel de compétitivité s’exprimera par l’organisation de la destination et un rapprochement public/privé.

Si la gouvernance de la destination est l’affaire des institutionnels selon les socioprofessionnels, ceux-ci expriment de fortes attentes dans de nombreux domaines :

  • se doter d’une image unie (enjeu clé identifié comme une faiblesse pour se positionner sur les marchés étrangers, la multiplication des acteurs et des actions à l’international affaibli l’image de la destination)
  • créer de la valeur par la mise en produit et la montée en gamme de l’offre touristique
  • diversifier l’offre pour diminuer l’effet de saisonnalité

En conclusion, la stratégie de marque est perçue comme l’opportunité de catalyser les énergies locales et d’exprimer une cohérence marketing pour se positionner sur le marché du tourisme vert.
L’unité de la destination se trouve dans sa rivière, plus que dans la notion de « vallée » qui exprime des territoires différents selon la zone géographique considérée.

Pour atteindre ses objectifs, la marque doit exprimer le côté vivant de la rivière, sa naturalité, la qualité de son offre (hébergement, gastronomie et production locales, activités) et des rencontres que l’on peut faire en Vallée de la Dordogne.

Le positionnement proposé est celui d’une « rivière enchantée qui rend heureux », organisé autour de trois valeurs fondamentales :

  • le bonheur : accessible via des joies simples (plaisir des sens, saveurs, activités, découverte historique)
  • le temps retrouvé : le temps choisi que l’on peut partager, vecteur de convivialité
  • le retour à la nature : destination de campagne, séjourner et vivre dans un cadre naturel préservé.

 

 

 

Pour aller plus loin

 


5 blogueurs britanniques en Vallée de la Dordogne

5 blogueurs britanniques en Vallée de la Dordogne

Du 18 au 22 mai, 5 blogueurs britanniques sont venus à la découverte des trésors gastronomiques de la Vallée de la Dordogne.
Cet accueil organisé conjointement par des partenaires du contrat de destination est le premier des trois blogtrips prévus en 2016, chacun axé sur une thématique du contrat (gastronomie et art de vivre, patrimoine et nature).

Arrivés à l’aéroport de Brive-Vallée de la Dordogne, nos cinq influenceurs ont passé 4 jours à découvrir les paysages, les gens, les savoir-faire et les produits de la Vallée de la Dordogne avant de repartir par l’aéroport de Bergerac-Dordogne Périgord.
Au programme de ce séjour « Food and Lifestyle » : visite de villes et villages, rencontre avec des producteurs et dégustations, marchés, cours de cuisine, dîners dans des établissements gastronomiques et nuits en hébergements de charme.

carto trajet blogueurs 1-web

Le programme et la sélection des blogueurs ont été co-construit par le groupe de travail réseaux sociaux, en partenariat avec l’agence We Like Travel, également en charge du community management de la page Facebook « Welcome to Dordogne Valley » et du compte Instagram associé.

 

Chaque membre est référent de son territoire. Les programmes d’accueils sont préparés par les binômes territoriaux ADT-CDT/OT, puis validés collectivement par le groupe de travail.

Groupe de travail réseaux sociaux
groupe RS

Ces cinq blogueurs ont été choisis pour leurs profils complémentaires et leur lectorat basé au Royaume-Uni.

Hand Luggage Only

Hand Luggage Only

Yaya et Lloyd

Yaya and Lloyd animent leur blog depuis un peu plus de 2 ans (avril 2014). Ces deux britanniques sont aujourd’hui professionnels et vivent de leurs voyages à l’internationale et de leurs productions. Leurs contenus sont de très bonne qualité et leur blog regorge de conseils photos.

Blog
handluggageonly.co.uk
160 000 visiteurs/mois

Lavender and Lovage

Lavender and Lovage

Karen

Née en Afrique-du-Sud de parents britanniques, Karen a grandi au Royaume-Uni. Après avoir voyagé à l’étranger durant sa jeunesse avant de revenir en Angleterre, elle partage aujourd’hui son temps entre le Yorkshire du Nord (nord-est de l’Angleterre) et la France. Passionnée de cuisine, Karen vit aujourd’hui de son travail de journaliste indépendante et créée des recettes de saison avec des produits locaux.

Blog
lavenderandlovage.com
100 000 visiteurs/mois

French Foodie in Dublin

French Foodie in Dublin

Ketty

Ketty est une française de naissance (ses parents habitent en Corrèze) partie vivre à Dublin depuis 2004. Après un parcours professionnel dans le tourisme, cette passionnée de cuisine a monté son entreprise de visites guidées gastronomique dans Dublin. Activité qu’elle complète par du conseil en media sociaux et marketing de contenus spécialisé dans l’industrie gastronomique.

Blog
frenchfoodieindublin.com
9 000 visiteurs/mois

RachelPhipps

RachelPhipps

Rachel

Rachel est la plus jeune des blogueurs reçus en mai. Originaire du Kent (sud-est de l’Angleterre), elle partage son temps aujourd’hui entre la campagne anglaise, Londres et le nord de la France où sa famille possède une résidence secondaire. Son blog, créé en 2009, parle à la fois de cuisine et gastronomie (recettes, bons plans et restaurants) et de voyage (Europe et Etats-Unis).

Blog
rachelphipps.com
15 000 visiteurs/mois

Le bilan de ce premier accueil est très positif.

#DordogneValley a été associé à la majorité des posts et a engendré une forte utilisation des hashtags connexes : #Rocamadour, #Sarlat, #Lot…

contenus postés

interactions sur les contenus partagés

contacts potentiels

articles postés sur le blog trip

Enquête auprès des socioprofessionnels – mai 2016

Enquête auprès des socioprofessionnels – mai 2016

Le diagnostic d’image de la Vallée de la Dordogne se poursuit.

En complément d’une étude documentaire, d’un benchmark des vallées françaises, d’ateliers de concertation avec les socioprofessionnels, d’entretiens individuels avec des prescripteurs étrangers (tour-opérateurs) et des socio-professionnels, et d’une étude d’e-réputation, une enquête en ligne a été lancée pour récolter la perception des acteurs touristiques et des clients étrangers de la destination Vallée de la Dordogne.

L’agence Bande à part a élaboré en partenariat avec les partenaires du contrat de destination, deux questionnaires :

  • un questionnaire pro à destination des offices de tourisme, des socioprofessionnels français et étrangers
  • un questionnaire clients pour les clients et prospects étrangers.

L’enquête mise en ligne au cours du mois d’avril invitait les destinataires à répondre à une trentaine de questions portant sur l’image, la notoriété et la réputation de la destination, les composantes du patrimoine touristique, les fondements de la culture touristique, les caractéristiques de l’offre touristique, la concurrence ou encore les atouts et les faiblesses de la destination.

Pour aller plus loin


  • Questionnaire professionnels en français / en anglais
  • Questionnaire clients en anglais